Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - engagement

Fil des billets Fil des commentaires

"En Marche"

, 13:00

Le BREXIT, puis Donald TRUMP ont montré successivement que rien n'était joué d'avance.

Cela fait peur mais à y regarder de près, les Anglais depuis quelques semaines n'ont pas l'air de plus souffrir. Il est vrai que Mark & Spencer va fermer en France mais l'onde de choc annoncée n'est pas là. L'effondrement des bourses n'est pas non plus au RDV, Certaines prises de bénéfice ont eu lieu mais le court de la finance mondiale n'est pas plus perturbé que cela.

Il en sera probablement de même au USA. Le discours du nouveau Président, très politique, tout en nuance est là pour prouver qu'il y à la campagne et l'élection puis l'heure des premières mesures... Il parle d'unité et va rapidement abandonner certaines promesses irréalisables...

La démocratie est ce qu'elle est. Nous n'avons pas à juger, le peuple américain est souverain et à fait son choix. Choisir c'est renoncer,

Nous avons à prendre en compte cette nouvelle donne, montrer notre réalisme, notre capacité d'adaptation...et notre vision non seulement de la France mais aussi du monde.

Pour ce qui est du calendrier, la Présidentielle 2017 est l'occasion rêvée de montrer que l'anticipation et la nouveauté sont En marche!

Qu'il est agréable d'être libre et indépendant...

, 10:18

Après 30 ans passés au service du sport, tant dans les associations les plus petites que les plus prestigieuses, soit en tant que bénévole ou professionnel, à différents niveaux de responsabilités, j'ai pris le temps de la réflexion et ai décidé de tourner la page.

Mes souvenirs y sont nombreux et les émotions qui y sont liées indescriptibles.

Si je reste attaché aux valeurs de la rénovation des jeux comme Pierre de Coubertin les a pensées et initiées, si je prône encore la cohérence et la cohésion du mouvement sportif pour le sport pour tous, si je mets en avant les valeurs et surtout les bienfaits du sport, il m'est apparût de plus en plus évident au fur et à mesure de mon engagement que l'instrumentalisation, la mise à toutes les sauces et le mercantilisme du sport n'étaient plus en accord avec l'idéal de ma pensée.

Si le sport a des vertus, la politique qui l'organise est de plus en plus dévoyée. Ce n'est pas le sport aujourd'hui qui permettra de changer la société, ni de la rendre plus belle, il n'en est que le reflet avec ses dérives et ses défauts.

Mon rôle y est non seulement devenu inutile mais surtout incompris. Il est donc clair, pour moi , que ma place est ailleurs . Le dernier mandat pour lequel je m'étais engagé tire à sa fin, il y aura 4 ans fin mars 2017 que je suis devenu Président du Comité Régional Olympique et Sportif. Je ne briguerai pas de nouveau mandat.

Mon engagement citoyen restera identique, libre et désintéressé. Je ne demande ni reconnaissance particulière, ni cérémonie de départ, pas plus que de récompense ou encore moins de médaille. J'ai juste avec mes moyens fait ce que je pensais bon et ce que j'étais capable de faire sur cette période.

Dorénavant je ne ferai, comme le colibri de Pïerre RABHI, que ma part mais je continuerai de la faire, tout en cultivant mon jardin.

La Vème circonscription?

, 06:52

Je l'écrivais il y a deux jours : "la Vème tient la corde comme je l'ai annoncé..."

Les contacts que j'entretiens avec les principaux représentants des partis républicains et modérés d'un côté, la réunion que j'ai proposée et que nous avons eue hier après midi de l'autre m'ont permis d'obtenir des éclaircissements sur les positions de chacun et des précisions sur les candidatures dans les différentes circonscriptions de Seine-Maritime pour les partis présents.

Ma position, mon engagement, ma volonté de rassemblement citoyen, renforcés par l'annonce de François BAYROU pour "un Centre pour la France" à partir d'un pôle indépendant, n'ont pas changé. Depuis le début, je souhaite une unité, raisonnée et adaptée, au Centre pour conforter ma décision.

Par rapport au positionnement de François BAYROU et à mes engagements, ma candidature ne peut apporter de la confusion pour les électeurs.

Je ne suis ni à gauche, ni à droite, mais au centre. Si ce qui m'a été annoncé pour la Vème se vérifie, il ne m'est pas possible de m'y présenter. La candidature soutenue par le Nouveau Centre contre des candidats PS, UMP, FN...m'amène à réfléchir encore quelques heures en raison du risque de manque de clarté pour les électeurs.

Même si ce n'est pas la raison essentielle de ma réflexion, il m'a été précisé que travailler et habiter dans la circonscription est un élément supplémentaire et j'en tiens compte.

D'autre part, je précisais jeudi dernier:

"Je serai le candidat de la circonscription où ma position sera la plus lisible, la plus efficace et la plus positive pour le Centre"

Dans le cas présent, je prends encore quelques heures de réflexion supplémentaire mais ne pourrai pas être en contradiction avec mes idées de rassemblement au centre.

Je vous assure de mon engagement pour un pôle central indépendant. Je vous tiens informé.

Engagement citoyen...

, 18:55

Engagé, pendant la campagne présidentielle, pour François BAYROU je suis

Candidat aux élections législatives du 10 et 17 juin 2012.

Sans attendre le débat de ce soir, sans attendre de consigne de vote, quel que soit le résultat du 6 mai, je m’engage dès à présent pour les législatives.

Je me porte candidat dans la Vème circonscription de Seine-Maritime.

Je suis convaincu qu’une voie alternative à la droite ou à la gauche traditionnelle, maintenant tiraillée, tentée ou menacée de chaque côté par les extrêmes, est nécessaire.

Une nouvelle dynamique autour d’un engagement citoyen à partir du centre rassemblé et élargi est indispensable.

Les résultats du 1er tour ont montré que la France était mobilisée certes, mais divisée, inquiète ou exaspérée et surtout incertaine de son choix. Dimanche, chacun en liberté, prendra ses responsabilités et votera, en son âme et conscience, dans le respect du secret de l'isoloir, ou s’abstiendra. Il m’apparaît d’ores et déjà indispensable d’être vigilant et d’appeler à se rassembler pour la suite car tout restera à faire à partir du 7 mai, tant les marges de manœuvre du Président élu seront réduites.

Pour qu’ils me rejoignent et me soutiennent, je lance un appel, à : - toutes celles et ceux qui il y a onze jours ont donné leur voix dans cette Vèmecirconscription à François BAYROU, ceux qui en 2007 ont voté pour lui, - tous les citoyens qui se reconnaissent dans mon engagement, qui veulent être entendus, sans stigmatisation des uns ou des autres, toutes celles et ceux porteurs des valeurs de respect et d’humanisme, qui souhaitent un engagement d’opposition vigilant et raisonné, au pouvoir à venir, quel qu’il soit. J’ai informé, en dehors du MODEM, les correspondants locaux des groupes ou partis politiques républicains et modérés du centre, que je connais, de mon intention et ai sollicité leur soutien.   Que tous ceux qui se reconnaissent dans ma démarche citoyenne de : rassemblement, de vérité, de responsabilité et d’action, m’apportent leur soutien puis leur suffrage. C'est avec ces objectifs que je prends date et pose ma candidature aux législatives dans la Vème circonscription.

Allez voter, de toute façon il n'en restera qu'un...et tout sera à faire!

, 10:21

Choisir c'est renoncer et parfois à ce que l'on n'a pas choisi.

Il ne me revient pas de dire pour qui voter, chacun est libre et doit prendre ses responsabilités. Tous les citoyens, dont je suis ne seront ni des moutons, ni des enfants gâtés, ni des loups déchaînés au moment de poser leur bulletin de vote dans l'urne le 6 mai prochain. Chacun votera en son âme et conscience dans le respect du secret de l'isoloir. Chacun s'exprimera à l'instant en fonction de son histore, de son passé, de son vécu. Certains en pensant à la France  que leurs parents ou grands-parents leur ont laissé. D'autres pour ce que notre pays représente dans le monde, pays des droits de l'homme, 5ème puissance mondiale... D'autres encore pour sauvegarder notre école ou notre modèle sociale. En fait, les raisons du vote pour l'un ou l'autre des candidats seront multiples. Peut-être y aura -t-il l'expression d'un refus de l'un au bénéfice de l'autre? Sans doute cela se fera-t-il en fonction de ce que représente le candidat. Qu'aura-t-il de meilleur? Sur quoi s'appuieront les électeurs:  des valeurs de respect? d'humanisme? le charisme? l'énergie? La peur, la faim, la colère seront présentes mais pas forcément chez ceux qui sont le plus effrayés ou les plus affamés ou les plus irrités! Lequel peut régler le chômage? Qui améliorera les conditions de logement...?

Cette chance, cette liberté qui nous est offerte ne doit pas être négligée, baffouée. C'est un droit et même un devoir de voter. Le rendre obligatoire comme certains le souhaitent est sans doute une erreur, une antinomie avec cette liberté d'expression. Reconnaître le vote blanc serait à n'en point douter une preuve de maturité démocratique encore bien plus grande... Mais nous n'y sommes pas...

Le 6 mai prochain allez voter, utilisez ce droit et faites en un devoir pour faire résonner vos voix. Ou l'un ou l'autre ou le vote blanc. Allez voter car quelque soit le résultat dès le lendemain tout restera à faire. Nous devrons nous rassembler, le plus largement possible et agir. Je me suis engagé pendant cette campagne présidentielle derrière François BAYROU, j'ai pensé qu'il était capable de mettre tout le monde d'accord derrière son nom au second tour. C'est pourquoi aujourd'hui je n'attends pas que François BAYROU s'exprime pour confirmer mon engagement. Quelque soit le résultat du 6 mai, c'est à partir du 7 qu'il sera nécessaire d'être vigilant, présent et engagé.

C'est dans cet objectif que je continue mon engagement, dans la voie du redressement, de l'unité, d'une nouvelle composition du paysage politique de notre pays. Les législatives sont l'occasion de redonner le pouvoir au peuple, un pouvoir d'arbitre, de décission, sans positionnement systématique, sans prise de position partisane, en bonne intelligence.   Mais là c'est une nouvelle histoire qui commencera lundi prochain

"JULIOBONNA", j'y suis né au moins deux fois!

, 11:08

"Juliobona" est le nom du centre culturel de Lillebonne et le nom de cette commune à l'époque Gallo-Romaine, c'est l'endroit où symboliquement j'ai pris conscience, hier au soir, mardi 21 février 2012, pendant un spectacle de café-théâtre, que mon idée de me lancer en politique, n'était pas un vœu pieux, une idée en l'air, mais une réalité. Une autre politique, une autre façon de faire, de penser et d'agir me tient à cœur. Il y a longtemps que l'idée m'effleurait, ce n'est plus une idée, c'est devenu un engagement. Comment la politique autrement est-ce possible? Est-il envisageable de ré-inventer la politique? Deux questions, deux réponses: Comment? Simplement et humainement. Ré-inventer? Oui, innover, s'engager, sans arrière pensée, sans obsession de l'élection, agir au quotidien, s'informer, ne pas paraître pour être, mais être pour faire. Une idée centrale, un positionnement central, un regard d'ouverture, pas de prise de position partisane, une liberté d'action et de pensée. Des contacts, une présence, une réflexion sur le terrain, des valeurs: honnêteté, vérité, simplicité, loyauté... Pourquoi sur la Vème circonscription de seine-maritime? J'y suis né, j'y ai vécu, je la traverse et la parcours régulièrement, j'y travaille, j'y développe un projet de promotion de la santé, ma famille y est, nombreux sont mes amis qui y travaillent ou y vivent. Elle s'étend entre ma ville de naissance Lillebonne et les confins de Rouen où j'ai fait mes études et une partie de ma carrière professionnelle. Entre le pays de caux, la vallée de seine et l'Austreberthe, cette circonscription est le terrain de mon enfance, de mon adolescence, j'y ai joué au foot, je connais les différentes routes que j'ai "arpentées" à pied ou à bicyclette. C'est un territoire d'une richesse étendue et variée, c'est aussi malheureusement un endroit touché par la paupérisation de certaines populations, le chômage, la fermeture de classes, de PME... A quelques encablures de la mer, entre les méandres de la seine et les falaises calcaires, elle s'étend dans le parc régional de Brotonne, donne accès aux plateaux du pays de caux, offre une diversité d'activité allant de l'industrie pétro-chimique , à l'agriculture, à l'artisanat, en passant par la "vallée du commerce", riche de son histoire et de sa culture, elle a été un lieu de villégiature, d'expression ou de passage du Baron Pierre de Coubertin, de Victor Hugo, des impressionnistes,... Territoire de tourisme, de développement, de recherche, potentiellement de loisirs, d'industrie et d'agriculture nous l'avons vu, c'est une circonscription entre Rouen et Le Havre, sur l'axe "Paris-Seine" qui a la chance de pouvoir devenir un des endroits les plus en vu du monde, encore faut-il ne pas gâcher ce potentiel par des guerres politiciennes idéologiques dépassées et stériles. Ce sont les citoyens qui feront de ce territoire ce que l'avenir lui promet. Chacun doit en prendre conscience, en être informé, pouvoir s'y inscrire, s'y positionner, prendre sa part dans le développement et en profiter. Il y fera bon vivre, c'est un territoire d'avenir.