Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Pierre de Coubertin

Fil des billets Fil des commentaires

Qu'il est agréable d'être libre et indépendant...

, 10:18

Après 30 ans passés au service du sport, tant dans les associations les plus petites que les plus prestigieuses, soit en tant que bénévole ou professionnel, à différents niveaux de responsabilités, j'ai pris le temps de la réflexion et ai décidé de tourner la page.

Mes souvenirs y sont nombreux et les émotions qui y sont liées indescriptibles.

Si je reste attaché aux valeurs de la rénovation des jeux comme Pierre de Coubertin les a pensées et initiées, si je prône encore la cohérence et la cohésion du mouvement sportif pour le sport pour tous, si je mets en avant les valeurs et surtout les bienfaits du sport, il m'est apparût de plus en plus évident au fur et à mesure de mon engagement que l'instrumentalisation, la mise à toutes les sauces et le mercantilisme du sport n'étaient plus en accord avec l'idéal de ma pensée.

Si le sport a des vertus, la politique qui l'organise est de plus en plus dévoyée. Ce n'est pas le sport aujourd'hui qui permettra de changer la société, ni de la rendre plus belle, il n'en est que le reflet avec ses dérives et ses défauts.

Mon rôle y est non seulement devenu inutile mais surtout incompris. Il est donc clair, pour moi , que ma place est ailleurs . Le dernier mandat pour lequel je m'étais engagé tire à sa fin, il y aura 4 ans fin mars 2017 que je suis devenu Président du Comité Régional Olympique et Sportif. Je ne briguerai pas de nouveau mandat.

Mon engagement citoyen restera identique, libre et désintéressé. Je ne demande ni reconnaissance particulière, ni cérémonie de départ, pas plus que de récompense ou encore moins de médaille. J'ai juste avec mes moyens fait ce que je pensais bon et ce que j'étais capable de faire sur cette période.

Dorénavant je ne ferai, comme le colibri de Pïerre RABHI, que ma part mais je continuerai de la faire, tout en cultivant mon jardin.

Un Normand: Pierre de COUBERTIN

, 09:15

Baron_Pierre_de_Coubertin_2.jpgNé à Paris le 1er janvier 1863, Pierre Fredy, Baron de Coubertin est un Normand d'adoption. Il passe sa jeunesse à Mirville entre Rouen et Le Havre. Il dit d'ailleurs du Havre qu'elle est la "ville de son coeur"... Sportif, empreint de la culture Anglo-Saxonne, il se passionne pour le rugby. Il dessine d'ailleurs ce qui deviendra le bouclier de Brennus. Il aurait organisé la première partie de "lawn tennis" en France dans le parc de la propriété familiale de Mirville, où il pratique aussi l'aviron, se passionne pour la boxe, le tir...Il a parcouru la campagne Normande à vélo, à cheval ou à pied...Des chemins de randonnées vers le Havre ou Etretat pourraient porter son nom et voir le jour... Pourquoi pas?

S'il a été très critiqué, catalogué de misogyne, de raciste, de réactionnaire,...il est aussi reconnu comme humaniste, réformiste et avant-gardiste. Il a été avant tout un homme de son temps qu'il faut regarder et écouter non pas à l'aune des connaissances d'aujourd'hui mais avec les limites et pratiques sociologiques, philosophiques ou politiques de la période d'entre deux guerres, de la IIIème république, d'une époque coloniale, de la non existence de l'Europe, d'une période où le corps médical et les grands noms de la faculté à l'époque pensaient que le sport pouvait être dangereux et qu'il déformait le corps des femmes, "ce corps fait pour procréer"!

L'idée de rénover les Jeux n'est-elle pas née en Normandie, ne s'est -elle pas renforcée en Normandie pendant sa jeunesse? J'en veux pour preuve que le second congrès Olympique de l'histoire à eu lieu en 1897 au Havre..., Une belle occasion de fêter l'année prochaine en même temps que le 500ème anniversaire de la ville chère à François Premier, le 120ème anniversaire de ce congrès olympique... Pourquoi pas ?

Aujourd'hui, 1er janvier 2016, jour de la (re)naissance de la Normandie, date anniversaire de la naissance de pierre de Coubertin il me semblait important d'y penser et de rappeler que pour Pierre de Coubertin, le Normand, si son cœur est à Olympe, son corps à Lausanne, son esprit est bien en Normandie:

"Les jeux olympiques sont une grande leçon de philosophie que se donne à elle même l'humanité"

Jour J pour la Normandie

, 00:01

Le compte à rebours se termine, il est minuit, à l'heure où chacun souhaite le meilleur pour 2016, prend de bonnes résolutions pour l'année à venir, la NORMANDIE est officiellement une nouvelle région française.

Si 2015 a été marquée de façon tragique et triste, la crise multiple (moral, financière, climatique, politique, alimentaire, institutionnelle...) est subit par toutes les franges de la population. Il est au moment de tourner la page important de ne pas oublier le déroulé de cette année.

A son niveau le mouvement olympique et sportif n'est pas en reste et sa crise potentielle, larvée, fissure progressivement le mur de la maison érigée en son temps par Pierre de Coubertin. J'ai à cette heure une pensée particulière pour lui qui fêterait ce 1er janvier 2016 son 153ème anniversaire.

De son côté, l'actuel Président du CIO Thomas BACH dans ses vœux parle de "changer ou d'être changé".... A notre niveau, en Normandie, j'opte pour la première proposition. Nous sommes aussi à l'heure du bilan, du point d'étape sur les avancées mais aussi et surtout sur les retards... Nous devons pour les licenciés, les bénévoles, les clubs, les comités et les ligues mais aussi pour la promotion et le développement du sport sur l'ensemble de notre territoire ne pas nous contenter de faire des vœux mais bien de mettre en place l'organisation efficace et représentative de l'ensemble du mouvement sportif Normand.

A mon niveau, je ne formule pas cela sous forme de vœux, le constat est simple. Le Mouvement Sportif Normand sera celui de l'engagement, du réalisme, du progrès et de l'innovation ou ne sera pas:

1. l'unité dans la diversité que je prône depuis 2013, difficile à concrétiser jusqu'alors, sera avec la Normandie non seulement évidente mais obligatoire. Il faut du courage pour bâtir l'avenir, penser à nos successeurs et créer une seule et unique représentation du mouvement sportif pour la Normandie. Contre vents et marées, je continuerai de défendre ces positions.

2. L'archaïsme de pensée et d'action, théoriques, d'étiquettes, de petite représentation, dépassés depuis longtemps, font aujourd'hui la preuve de leur inefficacité (cf l'article du 23 décembre: http://didier.polin.over-blog.com/2015/12/le-meilleur-pour-2016-en-normandie.html. Il est temps de penser "réaliste" et d'agir "concret" dans l'intérêt général de toutes les disciplines, pour chaque club.

3. Notre modèle et son organisation sont inappropriés au temps moderne et aux adaptations nécessaires à la réforme territoriale. Les positions de "résignés réclamant" devront être abandonnées; Il est temps que le plus grand nombre s'engage derrière le projet de promotion et de développement du sport en Normandie pour y être acteur et force de proposition.

A l'heure de la Normandie il est maintenant ridicule d'être sur les appellations du passé et sur les fonctionnements dépassés.

Je m'engage pour cette dernière année de l'Olympiade à défendre coûte que coûte la mise en place d'une seule représentation du Mouvement Olympique et Sportif en Normandie, à créer dans les semaines qui viennent la dynamique pour réaliser avec celles et ceux qui le souhaitent un nouvel élan et de mettre en place sur notre région une nouvelle organisation du sport avec et pour les Clubs.

Que 2016 soit pour chacun d'entre-vous et de vos proches l'année de la réalisation de vos vœux les plus chers.

Synthèse des Rencontres...vers 2015

, 08:06

Remerciements :

à l’ensemble des CROS et CDOS Normands, aux salariés Shirley LACROIX, Johann PETIT, Fanny LE FAUCHEUR, Aurore JARRY pour leur engagement pour la réussite de cette matinée.

Nous vous remercions au nom de l’ensemble du sport Normand de nous avoir accordé votre précieux temps en ce samedi matin pour nos Rencontres.

Prendre date :

Nous en profitons de suite pour prendre date et vous inviter dès maintenant aux Rencontres Normandes du Sport que nous organiserons l’année prochaine à CAEN. Nous fixerons très rapidement la date …

Nous avons pris depuis ce matin de nombreuses notes et nous souhaitons avec Michel TIREL, sans avoir la prétention de faire une synthèse, vous présenter ce que nous avons retenu et surtout ce que nous devons maintenant tendre à développer en commun à partir des points exposés.

Un constat et une richesse

Nous ne sommes pas la société mais nous en sommes le reflet avec ces manques et ses défauts mais surtout ses qualités et sa dynamique.

La société est organisée autour de trois grands secteurs :

-Les institutions et les collectivités avec les fonctionnaires

-Les entreprises avec les salariés et les travailleurs indépendants

-Le monde associatif avec les bénévoles

La richesse de ce monde associatif, du milieu sportif en particulier, vient de la diversité de ses bénévoles qui appartiennent aux deux autres secteurs évoqués.

La force du mouvement sportif vient de son unité dans sa diversité, sa richesse de la multiplicité de cette diversité, sa simplicité de l’équité voulue par la compétition et de l’absence de frontière, sa cohésion de sa cohérence.

Deux défis :

Nous avons devant nous deux défis formidables à relever l’ouverture à tous les publics et la professionnalisation de nos structures ; plus que de modernisation, il s’agit d’innovation, plus que de changement, il s’agit d’adaptation et d’évolution.

Une réalité

La Normandie du sport existe, ce matin en est la preuve. Notre mini-sondage est caractéristique dans son message, dans ses résultats et son évolution dans la matinée. Avec une participation en augmentation entre le début et la fin des Rencontres, le passage de 80 à 85% de votants convaincus que la Normandie est sportive, Nous ferons le sport de demain ensemble. Le milieu sportif est en Normandie réellement en mouvement et il est accompagné par les services décentralisés de l’état, les collectivités territoriales et tous nos partenaires, votre présence ce matin en est la confirmation.

Des doutes ou des questions qui ne nous empêchent pas d’avancer

Avoir une idée précise de l’évolution des compétences territoriales en matière de sport sera nécessaire tout comme l’harmonisation souhaitée du calendrier en matière de congés mais ne cela ne nous empêche pas d’avancer et d’agir pour une promotion pertinente et un véritable développement du sport sur l’ensemble de la région Normande autour d’un projet sportif commun.

Un outil d’analyse et de développement

Nous avions l’an dernier insisté sur le souhait de voir la création d’un Observatoire Régional du Sport indépendant. Il a été installé à l’université en tant qu’Observatoire de la Qualité de Vie. Il doit nous apporter les réponses scientifiques aux questions que nous nous posons tous et pas simplement les réponses que nous souhaitons ou attendons. Cet outil indispensable pourra donner des photographies précises des axes à développer, des situations du moment, des publics cibles, des manques ou des besoins, des moyens à activer, des freins et des leviers…

Une opportunité, Trois atouts, Deux axes prioritaires, Dix orientations pour Un projet

Il ressort des exposés et échanges de ce matin que La Normandie du Sport est

une opportunité pour gagner en complémentarité, en cohérence d’intervention, en image et en développement économique.

Elle a 3 atouts : la Normandie est Sportive, la Normandie a un patrimoine riche et une histoire importante autour de Coubertin, la Normandie est jeune, fière de l’être et disposée à le rester, sans oublier l’importance de l’inter génération.

2 axes prioritaires autour du sport se dessinent (l’investissement et l’identité).

10 orientations, d’innovation et d’évolution, se profilent :

En matière d’INVESTISSEMENT

La priorité reste l’Humain

Un projet : L’emploi est trop souvent présenté comme un objectif, une obsession alors que c’est d’abord le projet associatif qui doit être l’objectif principal pour définir les besoins et les axes, puis permettre ensuite des embauches adaptées au projet et faciliter leur multiplication. Le groupement d’employeurs de l’Association Normande des comités Olympiques et sportif (ANO) Dans la suite logique des emplois, ce sur quoi nous avons travaillé et que nous venons ensemble de signer avec la coordination 276 devant vous et je l’espère avec le reste de la Normandie du sport prochainement, ce sont les bases de la mise en place d’un groupement d’employeurs pour pérenniser d’abord puis multiplier ensuite les emplois, mais surtout créer la dynamique de mutualisation de projets, sans perdre l’identité et l’efficacité des antennes sur l’ensemble du territoire. Le guichet du sport Cela doit s’accompagner du développement d’un guichet du sport, par définition unique, que nous appelons de nos vœux, avec la volonté de simplification représentée par le dossier unique pour favoriser les emplois évoqués et les formations pour la professionnalisation. La plate-forme numérique partagée Nous devons à notre niveau jouer notre rôle de tête de réseau avec en complément de la verticalité habituelle (fédération, ligue, comité clubs) une volonté de travail transversal et d’information entre disciplines pour le sport pour tous et partout, pour la simplification administrative et la promotion et le développement du sport sur notre grande Région. La plate –forme numérique que nous développons va de ce sens. La formation spécifique et orientée Le sport pour tous qui inclus le sport-santé nécessite je l’ai déjà évoqué une formation adaptée et complémentaire aussi bien pour les professionnels du sport et que de la santé. Le sport-santé est à ce niveau un exemple caractéristique qui avant tout reste du sport. Il a un potentiel de développement et de création d’emploi seulement si un vrai projet collectif est mis en place, puis si les protagonistes acceptent d’être formés et de travailler ensemble… Libérons les initiatives et les énergies au lieu de vouloir les contrôler à des fins d’affichage ou de communication promotionnelle. Profitons des potentialités de la formation pour optimiser la professionnalisation de nos structures dans tous les domaines (gestion, administration, développement, innovation, tourisme sportif et pas seulement dans l’animation et l’encadrement…). Pour ce qui est de l’investissement matériel, technique ou infrastructurel c’est l’impulsion du mouvement sportif, en tant que force de proposition et d’innovation, qui permettra de rendre évident aux décideurs cette nécessité. Les JO à ce niveau ne doivent pas être la priorité mais une opportunité à saisir, le moment venu. Le mouvement sportif doit se tenir prêt pour l’aventure mais cette aventure doit être préparée ensemble, vécue ensemble et transformée en réussite pour tous.

Un terrain de jeux grandeur nature Pour ce qui est des territoires carencés, la prise de conscience que les carences sont avant tout liées à l’absence ou l’abandon des services publics, aux problèmes de transport et d’accès aux loisirs et à la culture est nécessaire. Ce ne sont pas les médecins qui sont responsables des déserts médicaux, mais les carences en service public qui créées des déserts et n’attirent plus les médecins. Il en est de même pour nos clubs… L’important est d’investir pour faciliter l’animation et la vie, y améliorer la qualité de vie et y attirer et y multiplier des entreprises pour entretenir le cercle vertueux et rompre le cercle vicieux de la dégradation… Investir donc sur tous les territoires. La région Normande doit être « un terrain de Jeux grandeur nature »…où il devient évident d’investir… et pourquoi pas représenter avec l’axe seine une avenue Olympique…avec un cluster du sport. L’IMAGE SPORTIVE DE LA NORMANDIE c’est « une IDENTITE et une fierté d’APPARTENANCE »

Le Club OR Notre club OR se veut être une passerelle entre les entreprises et les clubs, un lien, un moyen de diversifier les ressources et à terme devenir un fond de dotation régional du sport autour de cette identité sportive, des bienfaits de l’activité physique, des valeurs de l’olympisme et de l’attractivité de la région. Le club OR est un lieu de rencontre, de partage et de projets autour de l’identité Normande avec un lien d’appartenance fort autour du sport. Nous proposons que sur l’ensemble des engagements des entreprises sur le sport pro ou spectacle un % soit redistribué sur le club OR pour cette dotation régionale… Des outils itinérants et de partage En plus de l’exposition itinérante « au cœur de l’olympisme », nous proposons la mise en route d’un mini-stade ambulant, véritable village sportif pour permettre la promotion et le développement de l’activité physique et du sport dans tous les territoires et surtout les plus reculés…pour sensibiliser le plus large public et l’associer à cette idée de l’appartenance pour rendre évidente cette identité. Cela ne peut se faire qu’en partenariat et soutien des institutions et des collectivités d’un côté mais aussi des entreprises et structures de promotion privées de l’autre avec et pour l’ensemble des Normands. Le club Unité de base et son accompagnement Les clubs doivent pouvoir être confortés dans leur rôle central d’« unité de base » et accompagnés plutôt que de se voir remis en question et chaque année surchargés par des actions spécifiques et différentes. Les clubs sont aujourd’hui organisés autour et pour la compétition s’ils doivent évoluer et s’adapter s’est progressivement et surtout pas en changeant d’orientation d’une année sur l’autre. Nous n’attendons pas un choc de simplification mais souhaitons en coordination une réalité de la simplification pour les clubs qui seront les ambassadeurs de cette image sportive et de cette identité de la Normandie Sportive, tournés vers tous les publics, pour faciliter l’accueil des touristes, multiplier les emplois et développer l’économie du sport en priorité et en avantage pour le territoire et ses habitants. Les groupements d’employeurs, le guichet unique, le club OR, l’expo olympique et le village du sport doivent devenir ses outils d’accompagnement et d’identité au service du développement et de la promotion du sport pour et avec les clubs. Un acte identitaire symbolique Nous devons partager entre le sport loisir, le sport pour tous, le sport de compétition, le sport de haut-niveau et le sport spectacle cette identité Normande et l’objectif commun de projet de développement économique et social pourvoyeur d’emplois et surtout de qualité de vie autour du Tourisme sportif. Nous demandons de façon solennelle que le viaduc de Mirville à quelques pas du pont de Normandie soit rebaptisé « Pierre de Coubertin » pour symboliser cette entrée dans une terre de sport, « un terrain de jeux grandeur nature ». Le sport est au centre de la société et en est son reflet. Il doit être un vecteur de développement économique, et d’identité territoriale, mais aussi d’adhésion.

Le projet sportif de la Normandie ne doit pas être dénaturé par manque de continuité ou déficit de cap des orientations affichées ou par souci d’affichage ou de communication pour coller à des sujets sociétaux d’actualité.

Le projet sportif de la Normandie doit devenir notre projet commun car c’est le sport en général et la compétition en particulier qui doivent permettre d’accueillir plus largement tous les publics, d’offrir des qualités de pratiques et de permettre de développer notre territoire tant sur le plan économique que social en améliorant son attractivité.

Merci de votre attention.

Didier POLIN- Michel TIREL

Pour la Commission Olympique Normande2014-11-22_09.39.55.jpg

Le projet du Sport Normand

, 07:59

Depuis 2013, lors des Rencontres Normandes du Sport (3), au cours des RDV des ligues, des Comités et des Clubs (5) et grâce aux échanges avec les représentants des (70) disciplines sportives nous avons co-construit les bases d'un projet Normand du Sport qui s'inscrit aujourd'hui dans la continuité du travail engagé et des actions proposées par le Comité Régional Olympique.

Il se veut évolutif. Il sera présenté et détaillé progressivement de façon à alimenter les réflexions, permettre le débat d'idée, moderniser le modèle sportif, simplifier l'engagement des bénévoles pour le développement des clubs et faciliter l'accès à la pratique pour le plus grand nombre.

La Normandie est un "terrain de jeux grandeur nature" et une terre olympique où les jeux ont été pensés et rêvés par Pierre de COUBERTIN. Le projet repose sur ces bases. Transversal il s’intitule : « le Sport, un enjeu pour la région et les Normands ». Il se veut citoyen et territorial. Il se doit d’être au service des clubs et des sportifs Normands, en harmonie avec l’ensemble du territoire Régional et de sa population. Il a pour objectif de participer à la promotion et au développement du sport, de tous les sports en Normandie.

Le sport est important à plus d’un titre pour la Normandie :

-Il est au cœur de la société,

-il contribue à l'éducation, à la santé, au bien être, au lien social, à la citoyenneté ou encore au développement durable…

-il est un vecteur économique en pleine mutation, porteur d’enjeux industriels et commerciaux majeurs, à forte capacité de croissance, de développement d’entreprises et de création d’emplois

- il est médiatique et doit être mieux pris en compte pour l’aménagement du territoire et le développement du tourisme.

Enfin, avec son large éventail d’événements, d’innovations technologiques, de possibilités d’insertion, autour de l’appartenance et de l’identité régionales, de valeurs communes, avec l’Olympisme comme fil conducteur…, par ces temps vécus comme difficiles, le sport est porteur d’espoir !

L'Olympisme à l'heure de la Normandie

, 07:18

Au cœur du Pays de Caux, Mirville petit village de 300 âmes est plus célèbre en Chine qu'en Normandie! Si nul n'est prophète en son pays, Pierre de COUBERTIN n'échappe pas à la règle.

mirville.jpgEn effet, né à Paris, il a passé non seulement sa jeunesse mais aussi une grande partie de sa vie, avant de la finir en suisse, à Mirville en Normandie. La propriété familiale entre Bolbec et Le Havre a vu grandir le rénovateur des jeux. Il y a organisé un des premiers match de tennis sur gazon en France. Il a parcouru la campagne à pied ou à vélo sur les routes d'Etretat ou du Havre. Il a été conseiller municipal de cette petite commune nichée entre les champs et la verdure d'un bois.

S'il a organisé le 2nd congrès olympique au Havre en 1897 juste après les 1er jeux d'Athènes c'est bien parce que Le Havre était la ville de son cœur comme il aimait le rappeler.

Baron_Pierre_de_Coubertin_3.jpgCélèbre dans le monde entier, le nom de Pierre de Coubertin est associé aux Jeux Olympiques, il est aussi pour la commission européenne associé à un plan blanc pour le sport. Qu'en est-il en France? Nombreux dans les écoles autour de Mirville ne savent pas qui il était? Nombreux dans les communes environnantes ne savaient pas que l'esprit des JO était né ici, tout comme le dessin du bouclier de Brennus.

Aujourd'hui est l'occasion d'honorer sa mémoire, de rappeler son oeuvre, de réhabiliter en quelque sorte son nom et de renforcer ce capital historique, culturel et sportif pour notre région au moment ou le Havre se positionne pour accueillir les épreuves de voile quand Paris candidate pour les Jeux de 2024. Inauguration du Viaduc Pierre de Coubertin à 12

Si son cœur est à Olympie, son corps à Lausanne, son esprit est bien en Normandie.

French-tech, sport et olympisme en Normandie

, 00:11

Le Comité Régional Olympique et Sportif (CROS) de Haute-Normandie souhaite que l’héritage culturel légué par Pierre de Coubertin à la Région soit un capital mémoriel valorisé. Conseiller municipal de Mirville, fondateur de la Revue du Pays de Caux, considérant Le Havre comme sa « Ville de cœur » au point d’y organiser le second Congrès olympique en 1897, le baron de Coubertin n’a cessé de promouvoir la région.

Parmi les opérations mémorielles envisagées l’une d’entre-elle a pour objectif de rebaptiser le viaduc de Mirville sur l’autoroute A29 pour lui donner le nom de Viaduc Pierre de Coubertin.

A cet effet, une cérémonie officielle se déroulera sur site le 2 juillet 2015 en présence de Monsieur Denis MASSEGLIA, Président du Comité National Olympique et Sportif Français, du Président de Région Nicolas Mayer Rossignol, de la vice Présidente du Département Chantal COTTEREAU et de nombreuses autres personnalités...

Cette cérémonie commémorative hautement symbolique permettra de renforcer l’image « olympique » de notre région.

A ce titre le CROS s’est mobilisé et a relayé le travail de l’UFR STAPS de l’université de Rouen sur le thème « SEINE VALLEE OLYMPIQUE », primé par le Conseil Général de Seine-Maritime en 2012.

Autour de la personnalité et de l’œuvre de Coubertin, ce projet était entre autre destiné à initier un « cluster » industriel et scientifique pour faire naître sur l’Axe Normandie-Seine un réseau industriel de start-ups dédiées à l’innovation technologique dans le sport.

Devant la récente obtention du « label » FRENCHTECH…, avec l’officialisation de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024, dans la perspective potentielle de l’accueil des épreuves de voiles par Le Havre, ce projet de cluster et ce capital historique deviennent des atouts supplémentaires pour la Région et pour la France.

Journée Olympique du 23 juin

, 15:50

Le cœur de Pierre de Coubertin est à Olympie, son corps est à Lausanne, son esprit et celui des jeux olympiques est toujours en Normandie, à Mirville, au Havre la ville de son cœur. mirville.jpg Dès ce mois de juin montrons notre volonté d'accueillir les Jeux Olympiques 2024 et les épreuves nautiques au Havre.

Mobilisez-vous, soyez nombreux pour fêter l'oeuvre et l'engagement olympique de Pierre de Coubertin le 23 juin...

www.lehavre2024.fr

, 07:12

http://www.lehavre2024.fr

Candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 : la Normandie se mobilise pour accueillir les épreuves de voile au Havre ! Dans le cadre de la future candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024, la ville du Havre, soutenue par toute la Normandie, est candidate pour accueillir les épreuves de voile. La candidature du Havre est unique car elle est une aventure collective. Appuyée dès son lancement par les régions de Haute-Normandie et de Basse-Normandie, elle fédère autour d’elle les clubs sportifs, les collectivités territoriales, les entreprises, les acteurs culturels et éducatifs et l’ensemble des habitants de ces deux régions bientôt réunifiées. Portée par cette dynamique, les Normands et amoureux de la Normandie, sont appelés à soutenir massivement la candidature havraise. Ils peuvent le dire et le faire savoir en :  en rejoignant gratuitement le comité de soutien sur www.lehavre2024.fr  devenant supporter de la page Facebook « Le Havre – Normandie : Voile J.O 2024 » www.facebook.com/lehavre2024/. Elle rassemblera les témoignages de soutien et démontrera que l’ensemble de la Normandie est mobilisé. Elle diffusera aussi l’ensemble des informations relatives à l’actualité de la candidature.  en publiant des photos de soutien sur le compte instagram : https://instagram.com/lehavre2024/  en utilisant les hashtags suivants : #LeHavre2024 #VoileOlympique #JeSoutiensMaVille #JeSoutiensMaRégion Edouard Philippe, Maire du Havre et Député de la Seine-Maritime déclare que « nous avons un mois pour convaincre de la pertinence de la candidature havraise. Portée par l’Estuaire de la Seine et l’ensemble de la Normandie, notre candidature est une excellente opportunité pour la capitale dans sa conquête des J.O 2024. Nous avons déjà accueilli la voile lorsque la France organisait les Jeux Olympiques, cela illustre l’intérêt historique de notre territoire pour la candidature du Grand Paris. Nous avons besoin de l’ensemble des Normands pour faire valoir la qualité de notre dossier qui s’inscrit dans une dynamique territoriale forte ». “La Normandie est une Région dont le nom figure parmi les plus connus au monde, soulignent Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais. Elle est une grande terre de voile et de nautisme, amarrée à des Ports et des sites exceptionnels : Le Havre, bien sûr, mais aussi son estuaire avec Deauville, Trouville, Honfleur… Et plus largement Etretat, Fécamp, Dieppe, Caen Ouistreham, Cherbourg, Granville... Nos atouts sont considérables : proximité de Paris, accueil de grandes compétitions internationales comme la Solitaire du Figaro, le Tour de France à la Voile, la Transat Jacques Vabre, la Normandy Channel Race, les sites de pratique sportive comme le Centre Sportif Normand à Houlgate. Les Normands peuvent être fiers de ces richesses : nous les appelons à se mobiliser très fortement et à se faire entendre pour accueillir les JO 2024.

” Ville du Havre Clotilde LARROSE Directrice de la Communication clotilde.larrose@lehavre.fr 02 35 19 81 86

Région Haute-Normandie Sophie DE SANTIS Attachée de Presse – Cabinet du Président sophie.desantis@hautenormandie.fr 06 22 80 54 32

Région Basse-Normandie Emmanuelle TIRILLY Attachée de presse e.tirilly@crbn.fr 02 31 06 98 85

"JULIOBONNA", j'y suis né au moins deux fois!

, 11:08

"Juliobona" est le nom du centre culturel de Lillebonne et le nom de cette commune à l'époque Gallo-Romaine, c'est l'endroit où symboliquement j'ai pris conscience, hier au soir, mardi 21 février 2012, pendant un spectacle de café-théâtre, que mon idée de me lancer en politique, n'était pas un vœu pieux, une idée en l'air, mais une réalité. Une autre politique, une autre façon de faire, de penser et d'agir me tient à cœur. Il y a longtemps que l'idée m'effleurait, ce n'est plus une idée, c'est devenu un engagement. Comment la politique autrement est-ce possible? Est-il envisageable de ré-inventer la politique? Deux questions, deux réponses: Comment? Simplement et humainement. Ré-inventer? Oui, innover, s'engager, sans arrière pensée, sans obsession de l'élection, agir au quotidien, s'informer, ne pas paraître pour être, mais être pour faire. Une idée centrale, un positionnement central, un regard d'ouverture, pas de prise de position partisane, une liberté d'action et de pensée. Des contacts, une présence, une réflexion sur le terrain, des valeurs: honnêteté, vérité, simplicité, loyauté... Pourquoi sur la Vème circonscription de seine-maritime? J'y suis né, j'y ai vécu, je la traverse et la parcours régulièrement, j'y travaille, j'y développe un projet de promotion de la santé, ma famille y est, nombreux sont mes amis qui y travaillent ou y vivent. Elle s'étend entre ma ville de naissance Lillebonne et les confins de Rouen où j'ai fait mes études et une partie de ma carrière professionnelle. Entre le pays de caux, la vallée de seine et l'Austreberthe, cette circonscription est le terrain de mon enfance, de mon adolescence, j'y ai joué au foot, je connais les différentes routes que j'ai "arpentées" à pied ou à bicyclette. C'est un territoire d'une richesse étendue et variée, c'est aussi malheureusement un endroit touché par la paupérisation de certaines populations, le chômage, la fermeture de classes, de PME... A quelques encablures de la mer, entre les méandres de la seine et les falaises calcaires, elle s'étend dans le parc régional de Brotonne, donne accès aux plateaux du pays de caux, offre une diversité d'activité allant de l'industrie pétro-chimique , à l'agriculture, à l'artisanat, en passant par la "vallée du commerce", riche de son histoire et de sa culture, elle a été un lieu de villégiature, d'expression ou de passage du Baron Pierre de Coubertin, de Victor Hugo, des impressionnistes,... Territoire de tourisme, de développement, de recherche, potentiellement de loisirs, d'industrie et d'agriculture nous l'avons vu, c'est une circonscription entre Rouen et Le Havre, sur l'axe "Paris-Seine" qui a la chance de pouvoir devenir un des endroits les plus en vu du monde, encore faut-il ne pas gâcher ce potentiel par des guerres politiciennes idéologiques dépassées et stériles. Ce sont les citoyens qui feront de ce territoire ce que l'avenir lui promet. Chacun doit en prendre conscience, en être informé, pouvoir s'y inscrire, s'y positionner, prendre sa part dans le développement et en profiter. Il y fera bon vivre, c'est un territoire d'avenir.