Home

Aller au menu | Aller à la recherche

80 km/h suite

, 04:50 - Lien permanent

Une étude statistique de qualité demande du temps.
Le premier ministre, à l'annonce de la réduction de la vitesse de 90 à 80 km/h, se donnait deux ans pour faire le point sur l'efficacité de cette mesure sur la mortalité routière et c'est un minimum. Je pensais pour ma part dès janvier dernier que la vitesse seule ne réduirait pas la mortalité et je l'écrivais sous le titre "Fausse route". http://www.didier-polin.fr/index.ph...
S'il n'est pas possible en trois mois, depuis la mise en place de la mesure, de conclure, les données de septembre tendent à confirmer ce que j'évoquais. 81 morts depuis la rentrée sont des motocyclistes! Parmi les plus fragiles et les plus exposés, comme les piétons et les cyclistes, ce sont eux qui malheureusement viennent gonfler les chiffres de la mortalité routière des dernières années. La réduction de la vitesse n'y changera rien, cela est "climat ou météo dépendant". Les mois d'hiver, à fortiori quand il neige, le nombre de morts sur la route diminuera fortement. Il sera important de s'assurer d'une approche précise en fonction des variations saisonnières, de la luminosité,... Un mois ne faisant pas l'autre, la comparaison d'une année sur l'autre de la mortalité (sur le mois de juillet ou de septembre par exemple) est un non sens. Ce sont des calculs sur plusieurs mois au minimum une année, idéalement deux, qui permettront une approche sérieuse de la réalité. Un chiffre brut de variation, pire un pourcentage, ne montrent rien. Ce sont l'ensemble des données, nombre d'accident, fréquentation, personnes impliquées, conditions de circulation, météo, horaires... qui apportent le sérieux et la véracité des chiffres.
Il est donc urgent d'attendre, ...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.didier-polin.fr/index.php?trackback/312

Fil des commentaires de ce billet